XCell-center ( source xcell-center)

 

Sclérose en plaques


La sclérose en plaques est une maladie auto-immune neurologique chronique, qui attaque le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Ce processus de la maladie entraîne l'inflammation et l'endommagement de la myéline (de l'isolation des fibres nerveuses) et autres cellules dans le système nerveux, ce qui signifie un dysfonctionnement de la conduction. Les suites sont entre autres des paralysies et des spasmes, l'ataxie locomotive, des troubles de la vie, des troubles sensitifs, de la fatigue ou de la lassitude jusqu'à des graves dépressions. Les maux psychiques sont d'une part une réaction à la gravité de la maladie (désespoir), d'autre part aussi une conséquence directe de l'inflammation du système nerveux central. Les causes de la sclérose en plaques ne sont toujours pas expliquées malgré des recherches intensives.

L'évolution de la maladie est très différente selon les personnes, les symptômes pouvant être plus ou moins prononcés. On effectue généralement une différence entre l'évolution rémittente toutefois plutôt sous forme de poussées et l'évolution progressive chronique de la maladie, des formes intermédiaires existant là aussi. L'évolution à progression chronique est plutôt rare. La sclérose en plaques évolue généralement par poussées plus ou moins graves, au cours desquelles se manifestent des symptômes qui peuvent de nouveau disparaître après la poussée respective (rémission). Dans la plupart des cas, une régression complète survient dans l'espace d'un deux ou deux mois une fois la poussée terminée. Certains symptômes peuvent toutefois rester après une poussée de la maladie, qui survient environ tous les deux ans.

Du fait que le système immunitaire joue un rôle central, la maladie est en premier lieu traitée par des médicaments immunmodulatoires, c'est-à-dire des médicaments qui ont une influence sur le système immunitaire (traitement de longue durée). Ce traitement comporte en particulier des bêta-interférones, qui peuvent être entre temps produits en grande quantité par technique génétique. Les symptômes individuels de la sclérose en plaques sont en outre traités par différentes thérapies médicamenteuses et non médicamenteuses. Il s'agit par exemple de la prise d'antidépresseurs ou la psychothérapie en cas de dépressions. Pendant les poussées inflammatoires de la maladie, le traitement à la cortisone est un standard reconnu. La durée de vie des patients souffrant de la sclérose en plaques est comparable à celle des personnes en bonne santé, la qualité de vie ressentie subjectivement est toutefois entravée par les symptômes en partie violents.

La thérapie au XCell-Center
La thérapie effectuée au XCell-Center par traitement avec des cellules souches adultes autologues est indiquée quand d'autres options de traitement n'ont pas réussi à réduire les symptômes. Le traitement avec les cellules souches a mené chez beaucoup de gens souffrant de la sclérose en plaques à une nette amélioration des fonctions motrices et sensorielles. Chez la plupart des patients, cet effet est survenu environ sept semaines après le traitement. On ne sait pas encore si l'utilisation de cellules souches dans une phase précoce peut retarder la progression de la maladie.

Lors du traitement de la sclérose en plaques, les cellules souches sont administrées au XCell-Center aussi bien de manière intrathécal, c'est-à-dire par injection dans le liquide autour de la moelle épinière que de manière intraveineuse.


http://www.xcell-center.fr/index-2.html



10/06/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres