Un peut nostalgique suippes 15 ra

Bonjour a tous sur cette article je ne vais pas parler de maladie , comme je les dit sur ce blog je parle de tout et de rien .


si vous avez des infos svp n'hésiter pas ce sera avec bonheur que je les rajouterais.


La je vais parler de mon service militaire que je ne regrette pas du tout.

Je fais cet article aussi pour les pots qui on fait leur service avec moi , reprendre le contact ce n'est pas toujours négatif alors si certain ce reconnaissent ou me reconnaisse pas de problème , ils peuvent me laisser un com ou m'écrire un mail

 
 
Je joint a cet article des photos si quelqu'un se reconnait ou reconnait une personne qu'il men face part car je recherche quelques camarades.

Alors voila , j'ai fait mon service militaire a Suippes mon contingent le 86/04  15iem régiments d'artillerie , ma fonction chauffeur  poids lourd , BSTN 2e  sections , 1e classe .
 

Je conduisais  un GBC 180 double essieux , mon chargement un missile pluton .
Mon rôle quand je ne conduisais, pas monter la garde au dépôt de Suippes.

Le 15iem régiments d'artillerie étais un régiment nucléaire  missiles pluton  tiré par un chars  AMX30 .

 

moi a 21 ans


 

deux potes que je recherche désespérément
 Robieu Éric et Hecquet Pascal


  

en groupe libérable





toujours heureux
 

 

 

 



Quelques potes

Ma memoire me jouent de gros tours ,si vous reconnaissez quelqu'un n'hésitez pas a me prévenir.



Mon  GBC180   (le N0 de mon GBC 176)

 

           AMX30                        chars  avec missile PLUTON

 

TRM 2000                                        MARMON

   

TBU                                                  P4

Suippes

4 200 hab. (Suippas) dont 1 000 à part, 4 225 ha, chef-lieu de canton du département de la Marne dans l'arrondissement de Châlons-en-Champagne, 25 km au NE de la préfecture dans la vallée de la Suippe. Cette grande commune de Champagne crayeuse est largement occupée par des terrains militaires, de Suippes au NE, de Mourmelon au SO. Suippes fut un bourg fortifié de vallée, auquel les bras de la Suippe servaient de douves; ce fut assez tôt un bourg et un centre de négoce et d'industrie de la laine, doté de plusieurs filatures de drap fin, ainsi que de drap d'uniformes. Une ancienne grande filature, en amont, avait été précédée par une manufacture déjà réputée au début du 18e s. et rénovée après 1790; elle a eu jusqu'à 500 salariés; fermée en 1956, elle a été réaménagée en 1961 par le principal établissement industriel de la ville, spécialisé dans les alliages (Le Bronze Industriel, groupe Fontech, à un fonds d'investissement états-unien, 400 emplois). La commune a un collège public et une petite piste d'aviation.

Le camp militaire de Suippes a été installé en extension du camp de Mourmelon après la guerre de 1914-1918, sur des terres que celle-ci avait copieusement ravagées. Il englobe les trois communes disparues des Hurlus et s'étend sur onze communes marnaises, plus une ardennaise; au total, 18 000 ha. Le territoire communal de Suippes n'englobe qu'une fraction du camp, qui comprend toutefois les installations principales (camp de Division); il s'étend un peu plus largement sur le camp de Mourmelon au sud-ouest; au sein de ce dernier, se situent le cimetière national et la ferme de Suippes, devenue le site d'un centre d'instruction militaire et, plus au sud, la ferme du Piémont, cœur d'une petite agglomération où se trouvent château, groupe vétérinaire des armées et chenil. Suippes héberge ainsi le 4e régiment d'Artillerie et le 132e BCAT (bataillon cynophile de l'armée de Terre).




 


03/11/2008
16 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres