SLY Ou la petite histoire d’un Sépien... ( témoignage de sly )2 iem partie

            Me voilà donc avec un rendez vous neurologique, prévu ça va de soi, 3 semaines plus tard.. Ce qui évidemment ne plaît pas à mon médecin, qui me demande d'aller directement aux urgences.  Ce que je fait le surlendemain...(après tout, je n'étais pas à un jour près...)

Arrivé dans cet hôpital de seine et marne, (77, vu que c'est mon coin...) , je passe par le secrétariat ou bien sur je n'étais pas attendu , encore moins le bienvenu... Je n'avais pas fais attention aux banderolles un peu partout : infirmiers internes en grèves...  Il a fallu que je choisisse ce jour...  Bref, j'attends pandant pres de deux heures que l'on m'appelle. (ca va, la machine à café est proche de moi...)   Vient le moment ou je dois suivre une personne à travers les couloirs, jusqu'à une pièce prévu pour les examens.  (45 minutes d'attente..)

Après une première consultation, je dirais de base, ou mes reflexes sont pris, et ou on regarde ma facon de marcher, je dis ce que je ressent. (ça peut servir...)  Résultat assez étrange puisque l'on me dit que ce n'est rien, que je peux rentrer chez moi... (mais pourquoi suis je venu ? )  Mais c'était sans compter l'arrivée d'une autre interne qui décide à son tour de m'examiner.  Je leur aurais bien demandé de faire un groupe, histoire d'aller plus vite, mais ne pas trop déranger...Grève oblige...  Bien que n'aimant pas du tout le milieu médical, je dois reconnaître que le boulot effectué par ces personnes est assez énorme... Je m'en rendrais compte plus tard.

Une fois ce deuxième examen passé, je dois dire, ou plutot redire mes sensations. A savoir, ma jambe droite qui présente des signes de faiblesse, qui fatigue énormément, si je me baisse, le relevage devient du domaine surnaturel, et tremblement de cette jambe par moments. Sans compter cette main droite, ou les sensations sont...comme gelées... (très pratique quand je veux jouer du synthé...) A ce moment, on me demande de patienter quelques instants pour venir m'annoncer que je vais rester en observation... Mon sort se serait il jouer à pile ou face avec sa collègue ?... 

Me voilà donc conduit, quelques minutes plus tard, assis dans un fauteuil, à fond dans les couloirs, par un jeune brancardier que ça amusait... (moi, un peu moins....)  On m'installe dans une chambre, ou je suis seul.  Je n'ais plus qu'à attendre la suite.  Suite qui ne se fera pas trop attendre bien longtemps, car après 2 personnes pour le côté administratif, arrive un défilé d'internes, d'infirmieres et médecins, à qui je dois répéter chacuns leurs tour le pourquoi de ma présence... ( j'avoues que j'ai regrétté ne pas avoir de dictaphone à ces instants...)  Bien sûr, je ne suis pas plus avancé que celà, car ils griffonnent leurs papiers, m'observent et repartent...   Ces petites visites vont durer une bonne partie de l'après midi. En fait, on m'annonce que je vais passer la nuit sur place.

Le lendemain, au programme, prise de sang... En dehors de ça, rebelotte pour une tournée de toubibs...  Tout ça pour me relâcher dans l'après midi.

La seule chose, je dois revenir passer quelques jours ensuite pour des examens plus poussés... Je rentre donc, sans trop en savoir plus et en attendant mon second séjour...



source fly.   et merci



26/08/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres