sclérose en plaques et poussées

 

Sclérose en plaques et poussées

 

'Une poussée, c'est seulement quand je ne peux plus marcher'

 

Faux

Une poussée est définie par l'apparition, la réapparition ou l'aggravation de signes neurologiques pendant plus de 24 heures et à distance d'un épisode fébrile.

Généralement, les symptômes durent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, puis disparaissent plus ou moins complètement avec le temps. Ces symptômes sont très variables dans le temps et d'une personne à l'autre : il peut s'agir, par exemple, de troubles moteurs, de troubles de la sensibilité ou de troubles visuels.

Les poussées n'ont pas toujours le même mode d'expression au fil du temps chez un même patient. Cela signifie que les symptômes qui surviennent lors des poussées sont souvent différents d'une poussée à une autre.

 

 

 

Les poussées sont saisonnières elles reviennent tous les ans au même moment

 

Vrai

 

Certains patients reconnaissent un caractère saisonnier à leurs poussées. Les études réalisées sur ce sujet sont en faveur d'une prédominance des poussées durant l'été ou l'hiver. Cet effet pourrait être secondaire à la fréquence plus grande des affections virales dans ces périodes, dont on sait qu'elles augmentent le risque de déclenchement des poussées.

 

Avec le temps, les poussées vont moins bien régresser

 

Vrai

Après une poussée, et en particulier au début de la maladie, il y a, le plus souvent, une disparition totale des troubles.

Au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, les troubles survenus au cours des poussées peuvent persister en partie. Cependant, alors qu'en début de maladie les poussées sont fréquentes, elles deviennent plus espacées dans le temps.

 



23/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres