SCLÉROSE en PLAQUES : Biogen Idec et Abbott vers un nouveau traitement mensuel

SCLÉROSE en PLAQUES : Biogen Idec et Abbott vers un nouveau traitement mensuel


Les laboratoires Biogen Idec et Abbott ont choisi la Journée mondiale contre la sclérose en plaques (SEP) pour annoncer le démarrage d'une étude globale de Phase III du Daclizumab dans le traitement de la SEP cyclique. L’étude devra évaluer l'efficacité et l'innocuité du Daclizumab, sur la base d’une administration sous-cutanée, une fois par mois, en comparaison avec l'interféron bêta-1a AVONEX®, produit également par Biogen Idec.

 

La sclérose en plaques, est l'un des troubles neurologiques les plus fréquents, avec plus de 2,5 millions de personnes affectées à travers le monde. Dans la SEP, certaines cellules immunitaires, appelées cellules T, sont activées et semblent migrer vers le système nerveux central, en libérant des cytokines qui lèsent les fibres nerveuses du système et entraînent les symptômes de la SEP.

 

Selon les termes de l'accord, Biogen Idec procédera à un versement historique d'un montant de 30 millions de $ à Abbott. Ce paiement doit être effectué lors du recrutement du premier patient dans le cadre de l'essai DECIDE, ce qui vient d’être fait.

 

Cette étude devrait confirmer les essais précédents et l’efficacité de cette nouvelle approche thérapeutique immunomodulatrice, car le Daclizumab semble cibler de manière sélective les cellules immunitaires qui sont activées en cas de SEP et peuvent entraîner des lésions au sein du système nerveux central, explique le Dr. Ludwig Kappos, Chef du Groupe de recherche sur la sclérose en plaques à l'hôpital universitaire de Bâle, en Suisse, et principal investigateur de l’étude.

 

L'essai DECIDE est une étude globale de phase III, randomisée, en double aveugle, avec comparateur actif, qui devrait recruter environ 1.500 patients atteints de sclérose en plaques cyclique dans 28 pays. Cet essai étudiera une formulation sous-cutanée du Daclizumab, destinée à être administrée une fois par mois en tant que monothérapie, en comparaison avec un traitement à base d'interféron bêta 1-a, l'un des traitements les plus courants de la SEP.

 

Un précédent essai, du nom de CHOICE, avait montré que le Daclizumab, ajouté à l'interféron bêta, réduisait considérablement les lésions dues à la SEP, en comparaison avec une thérapie à base d'interféron bêta uniquement, déclare le Dr. Alfred Sandrock, Vice-président directeur de la Recherche et du Développement en neurologie chez Biogen Idec. L’essai CHOICE de phase II avait montré que le Daclizumab à 2 mg/kg administré par voie sous-cutanée toutes les deux semaines, combiné à la thérapie à base d'interféron bêta, aboutissait à une réduction de 72 % du nombre de lésions, nouvelles ou élargies, de la SEP, en comparaison avec une thérapie seule.

 

On rappellera que Novartis développe actuellement un nouveau médicament, le Gilenia®, qui administré en une prise de 0,5 mg par jour, pourrait devenir la première thérapie approuvée par voie orale pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP) et est en cours d’évaluation “accélérée” par la FDA.

source: http://www.santelog.com


26/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres