Sclérose en plaques À quand de meilleurs traitements?

Sclérose en plaques

À quand de meilleurs traitements?


Sclérose en plaques - À quand de meilleurs traitements?


N’en pouvant plus d’attendre pour avoir accès à des traitements à la fine pointe de la technologie, comme c’est le cas en Europe, des dizaines de personnes souffrant de sclérose en plaques ont réclamé que le processus menant à l’accessibilité à ces traitements soit accéléré, mercredi, à Montréal.

Une cinquantaine d’entre eux se sont réunis à l’occasion d’un forum sur le sujet pour savoir pourquoi des traitements qui sont offerts ailleurs ne sont toujours pas disponibles ici.

Le président de la Société canadienne de la sclérose en plaques, Yves Savoie, ainsi qu’un neurologue spécialisé en la matière, J. Marc Girard, étaient présents pour répondre aux nombreuses questions et appeler à la prudence.

Le Dr Paolo Zamboni a ravivé, en novembre 2009, l’hypothèse selon laquelle la sclérose en plaques est attribuable à une mauvaise circulation sanguine et à un mauvais drainage de sang du cerveau.

Ceci dit, et le Dr Zamboni l’a lui-même reconnu, l’échantillon était trop petit pour en arriver à des résultats incontestables. De plus, la période d’observation était trop courte pour affirmer hors de tout doute qu’un changement significatif dans le taux annuel de poussées (crises de scléroses en plaques) était remarqué.

Études cliniques en juin

Tel qu’annoncé précédemment, c’est à la mi-juin que les études cliniques du Canada débuteront, même si les malades trouvent que c’est déjà trop long. Plusieurs prétendent que les études sont assez solides puisque certains pays européens offrent déjà des traitements de toute dernière technologie, comme la Pologne, par exemple.

«On ne peut pas empêcher les gens d’aller participer à des études cliniques dans d’autres pays, mais tous les résultats de recherches présentés jusqu’ici sont préliminaires. Les auteurs des études le reconnaissent eux-mêmes», indique-t-il, en ajoutant que d’autres études sont nécessaires.

De plus, des traitements existent déjà depuis 1986, même si ceux-ci ne sont pas parfaits. Depuis trois ans, le coût des traitements les plus efficaces varie entre 16 000 et 31 000 dollars.

La Société évalue que 55 000 à 75 000 Canadiens souffrent de la sclérose en plaques, dont 13 000 à 18 000 Québécois.

 source:  http://lcn.canoe.ca


15/04/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres