Les trois lauréats du prix Galien 2009

Les trois lauréats du prix Galien 2009

Le prix Galien 2009 est décerné : dans la catégorie Médicaments réservés en thérapeutique hospitalière, au natalizumab (Tysabri, Biogen Idec), anticorps monoclonal utilisé dans le traitement de la SEP ; dans la catégorie Médicaments destinés aux maladies rares, à l'éculizumab (Soliris, Alexion Pharma France), anticorps dirigé contre la fraction C5 du complément, destiné au traitement de l'hémoglobinurie paroxystique nocturne ; et, dans le volet Équipe de recherche, au Pr Patrick Couvreur (UMR CNRS 8612, université Paris-Sud) pour la découverte de la squalénisation.

 source : http://www.officine.fr



Le Prix Galien met la sclérose en plaques à l'honneur en récompensant le Tysabri®

En effet, le Tysabri® a obtenu le Prix Galien 2009 dans la catégorie « Médicaments destinés à l'usage hospitalier », toutes pathologies confondues !
C'est une victoire pour Biogen Idec et Elan mais aussi pour NOUS ! La presse va en parler, la recherche va continuer... c'est un sérieux espoir !


Communiqué de presse (extrait) - Paris, le 10 juin 2009 :

Aujourd'hui Biogen Idec France a annoncé que le natalizumab (Tysabri®) a obtenu le Prix Galien 2009 dans la catégorie « Médicaments destinés à l'usage hospitalier ».

Tysabri®, co-développé par Biogen Idec et Elan, est indiqué dans le traitement des formes très actives de sclérose en plaques (SEP)  rémittente. Il représente un véritable succès pour la Recherche, avec un mécanisme d'action très innovant dans la SEP. Il ouvre une nouvelle voie dans le traitement de cette pathologie avec une efficacité supérieure aux thérapeutiques conventionnelles actuelles puisqu'il réduit le taux annualisé de poussées de 81% et le risque de progression du handicap de 50% (1-2). Chez certains patients, une rémission de l'activité de la maladie a également été constatée, voire même une amélioration du handicap (3-4).

De nouvelles données issues de l'étude phase III, publiées dans THE LANCET NEUROLOGY de mars 2009 (3), renforcent les preuves de son efficacité : plus d'un patient sur trois traité par Tysabri® ne présente aucune activité de la maladie sur 2 ans versus seulement 7% des patients placebo*. « La rémission est potentiellement atteignable dans la SEP » a commenté un des auteurs de l'étude, Steven Galetta, M.D., Professeur de neurologie, University of Pennsylvania School of Medicine.

Selon une autre analyse présentée récemment au congrès de neurologie américain (American Academy of Neurology), les patients traités par Tysabri® ont une probabilité significativement plus grande de voir leur handicap amélioré sur 2 ans par rapport à ceux sous placebo (4). Jusqu'alors la mesure classique des traitements de la SEP avait toujours été la réduction de la progression du handicap. Tysabri® ouvre de nouvelles perspectives avec la démonstration que l'amélioration du handicap est possible.


  source : http://notresclerose.blogspirit.com                            merci a lui


22/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres