les patients atteints de SEP traités par TYSABRI restent en rémission pendant deux ans"

Biogen Idec : "les patients atteints de SEP traités par TYSABRI restent en rémission pendant deux ans"


Biogen Idec (NASDAQ: BIIB - actualité) et Elan (Dublin: DRX.IR - actualité) Corporation ont annoncé aujourd'hui que, parmi les patients atteints de sclérose en plaques (SEP) traités par TYSABRI (natalizumab), cinq fois plus étaient en rémission que les patients auxquels avait été administré un placebo. Les résultats de cette analyse rétrospective ont indiqué que deux ans après avoir commencé un traitement par TYSABRI, 37% des patients restaient en rémission clinique, par rapport aux sept pour cent des patients traités par placebo. Soixante-quatre pour cent des patients n'indiquaient aucun signe de rechute ou de progression soutenue du handicap et 58 pour cent étaient en rémission radiologique. Ces deux mesures ont conjointement été utilisées pour définir la rémission dans cette analyse de l'essai clinique AFFIRM. Ces données ont été publiées en ligne aujourd'hui et dans le numéro de mars 2009 de la revue 'The Lancet Neurology'.

L'analyse suggère également que l'efficacité de TYSABRI peut s'accroître à la longue. Les données indiquent que la proportion des patients atteints de SEP qui étaient en rémission dans le groupe TYSABRI était plus importante dans la deuxième année que dans la première année, tandis que le nombre de patients atteints de SEP placés dans une groupe placebo et en rémission restait environ le même la deuxième année.

"Le natalizumab est le premier traitement à indiquer un effet significatif sur un indice composite des mesures de la maladie effectuées pendant une période de deux ans. Ces données sont encourageantes parce qu'elles suggèrent que la rémission de la maladie pourrait devenir un objectif de plus en plus réalisable dans le traitement de la SEP", a déclaré l'un des auteurs de l'étude, Steven Galetta, M.D., professeur de neurologie à la Faculté de Médecine de l'Université de Pennsylvanie. "En dernière analyse, l'objectif du traitement de la sclérose en plaques, comme pour de nombreuses autres maladies auto-immunitaires, est d'aider les patients à rester libres de symptômes aussi longtemps que possible".

La SEP est une maladie qui attaque le système nerveux central. Aux États-Unis, environ 400.000 personnes sont atteintes de SEP ; la maladie est diagnostiquée chez 200 personnes chaque semaine.

"L'efficacité appréciable de TYSABRI nous permet pour la première fois de décrire la réponse à un traitement de la SEP en termes de rémission clinique, par opposition à une simple réduction des taux de rechute ou une variation de l'échelle d'incapacité ", a déclaré Michael Panzara, MD, MPH, vice-président, médecin chef et responsable du service de neurologie de Biogen Idec. " Il s'agit d'une nouvelle manière de réfléchir qui place la barre plus haut pour ce qui devrait être considéré comme un traitement réussi de cette très grave maladie".

"Depuis la première découverte de TYSABRI dans nos laboratoires, nous avons été convaincus de l'efficacité du produit et de l'impact qu'il peut avoir sur l'amélioration des vies des patients", a déclaré Carlos V. Paya, MD, Ph.D., président d'Elan.



10/02/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres