les effets bénéfiques de 'Cladribine Comprimés' chez des patients ayant une sclérose en plaques

Les résultats à deux ans d'une étude de Phase III présentés au 61ème congrès annuel de l'AAN montrent les effets bénéfiques de 'Cladribine Comprimés' chez des patients ayant une sclérose en plaques




- Le critère principal d'évaluation de l'efficacité est satisfait avec
une diminution significative du taux de rechute

- Les critères secondaires d'évaluation de l'efficacité portant sur les
résultats de l'IRM, le pourcentage de patients sans rechute et la
progression du handicap sont également satisfaits

- La soumission du dossier d'enregistrement de 'Cladribine Comprimés' est
prévue mi-2009

Merck Serono, une division de Merck KGaA, a annoncé aujourd'hui les résultats détaillés à deux ans (96 semaines) de l'étude clinique de Phase III CLARITY(1), contrôlée versus placebo, évaluant le traitement par 'CladribineComprimés' (formulation orale exclusive de cladribine de Merck Serono) chez des patients présentant une forme rémittente-récidivante de sclérose en plaque. Les résultats de l'étude pivot montrent qu'un traitement par 'Cladribine Comprimés' pendant de courtes périodes au cours de l'année permet une diminution significative du taux de rechute clinique, de la progression du handicap et des lésions cérébrales, ainsi qu'une augmentation significative du pourcentage de patients sans rechute. Ces résultats, présentés aujourd'hui pour la première fois lors d'une réunion scientifique, ont fait l'objet d'une présentation orale dans le cadre du programme Late Breaking Science(2) du 61ème congrès annuel de l'American Academy of Neurology (AAN) à Seattle (WA, Etats-Unis).

"Le critère principal et tous les critères secondaires d'évaluation de l'efficacité de l'étude CLARITY se sont avérés statistiquement significatifs et montrent qu'un traitement par 'Cladribine Comprimés' pendant de courtes périodes au cours de l'année est efficace sur de nombreux paramètres cliniques et IRM importants," a déclaré l'investigateur principal de l'étude, le Dr Gavin Giovannoni de l'Institute of Cell and Molecular Science du St Bartholomews Hospital et de la London School of Medicine and Dentistry (Londres, Royaume-Uni).

"Nous sommes très satisfaits des résultats positifs de l'étude CLARITY," a déclaré Elmar Schnee, Président de Merck Serono. "Cette étude constitue une avancée passionnante de la recherche clinique dans le domaine de la sclérose en plaque et marque une étape importante vers la mise à disposition d'un traitement oral pour les personnes vivant avec cette maladie."

Les résultats de cette étude montrent dans les deux groupes de patients traités par 'Cladribine Comprimés' une réduction statistiquement significative par rapport au groupe placebo du taux de rechute annualisé (critère principal d'évaluation de l'efficacité). Par rapport au groupe placebo, la diminution relative du taux de rechute annualisé a été de 58% (0,14 versus 0,33 pour le groupe placebo; p<0,001) chez les patients traités par de faibles doses de 'Cladribine Comprimés', et de 55% (0,15 versus 0,33; p<0,001) chez les patients à la posologie la plus élevée.

Par comparaison avec le groupe placebo, une proportion significativement plus importante de patients traités par 'Cladribine Comprimés' n'ont pas présenté de rechute (un des critères secondaires d'évaluation de l'efficacité). Au cours des deux années de l'étude, 80% des patients traités par la posologie la plus faible de 'Cladribine Comprimés' et 79% de ceux traités par la posologie la plus élevée n'ont pas présenté de rechute clinique, contre seulement 61% des patients du groupe placebo (p<0,001 pour chacune des posologies). Le risque relatif de rechute pour les patients traités par 'Cladribine Comprimés' était donc approximativement divisé par deux.

Par rapport au placebo, le traitement par 'Cladribine Comprimés' a permis, sur deux ans, de réduire le risque de progression du handicap (un autre critère secondaire d'évaluation de l'efficacité) de plus de 30% (traitement à faible posologie: risque relatif=0,67; p=0,018 - traitement à posologie élevée: risque relatif=0,69; p=0,026). La progression du handicap était objectivée par l'augmentation d'1 point ou plus du score de l'échelle Expanded Disability Status Scale (EDSS), pendant au moins trois mois (ou d'au moins 1,5 point si le score EDSS initial était de zéro, ou 0,5 point si le score EDSS initial était supérieur ou égal à 5,0).

Une diminution persistante avec le temps et statistiquement significative des différents types de lésions cérébrales, évaluées selon des critères IRM secondaires pré-définis, a été mise en évidence, en concordance avec ce qui a été observé sur le plan clinique. Au terme des deux années de l'étude, les deux posologies testées pour 'Cladribine Comprimés' ont permis, par comparaison avec le placebo, une réduction statistiquement significative d'au moins 70% du nombre moyen de lésions actives observées en T1 après injection de gadolinium, de lésions actives observées en T2, et de lésions cérébrales uniques combinées, exprimées par sujet et par examen (pourcentages de réduction compris entre 73% et 88% selon le paramètre IRM et le groupe; p<0,001 pour tous les critères IRM et les deux groupes traités par 'Cladribine Comprimés').

Globalement, les fréquences des événements indésirables classés selon le MedDRA System Class Organ observées dans les deux groupes traités par 'Cladribine Comprimés' étaient comparables à celles observées dans le groupe placebo. Les événements indésirables les plus fréquents ont été des céphalées, des rhino-pharyngites, des infections des voies respiratoires supérieures et des nausées. La fréquence de survenue des lymphopénies, un événement indésirable attendu compte tenu du mécanisme d'action présumé de la cladribine a été plus importante chez les patients traités par 'Cladribine Comprimés' (traitement à faible dose: 22%; traitement à dose élevée: 31%; placebo: 2%).

L'incidence des infections a été similaire chez les patients traités par 'Cladribine Comprimés' et les patients du groupe placebo. Des infections virales herpétiques ont été rapportées chez 2,3% des patients traités. Ces infections, localisées au niveau de la peau, ont répondu favorablement à un traitement approprié.

Chez les patients traités par 'Cladribine Comprimés', quatre affections malignes (cancer du col de stade 0, mélanome, cancer des ovaires et cancer du pancréas) ont été rapportées au cours de l'étude, et un chorio-carcinome a été rapporté à 14 semaines de grossesse chez une patiente traitée par la cladribine dont la grossesse a débuté 6 mois après la fin de l'étude. Ces affections malignes, touchant différents systèmes d'organes, correspondaient à des cas isolés. Les études cliniques en cours sur 'Cladribine Comprimés' apporteront des données sur une population de patients plus large et une durée de traitement plus longue et permettront d'obtenir davantage d'informations sur cet aspect de la tolérance.

Merck Serono prévoit de soumettre mi-2009 le dossier d'enregistrement de 'Cladribine Comprimés' auprès des autorités de santé européennes (European Medicines Agency) et américaines (US Food and Drug Administration).

    
(1) CLARITY: CLAdRIbine Tablets Treating MS OrallY

(2) Le programme Late-Breaking Science sélectionne les travaux
de recherche les plus actuels dans le domaine des neurosciences et
dont l'importance ou l'intérêt sur le plan scientifique justifient
qu'ils soient présentés et publiés de façon accélérée.

À propos de l'étude CLARITY

L'étude CLARITY est une étude internationale, randomisée, réalisée en double-aveugle versus placebo d'une durée de deux ans (96 semaines). Au total, 1326 patients atteints d'une forme rémittente-récidivante de sclérose en plaques d'après les critères révisés de McDonald ont été randomisés dans l'un des trois groupes de l'étude pour recevoir soit 'Cladribine Comprimés' à l'une des deux posologies testées, soit un placebo d'apparence identique (ratio 1:1:1). Au cours de la première année de l'étude, deux ou quatre cycles de traitement par 'Cladribine Comprimés' ont été administrés, chaque cycle correspondant à une administration quotidienne unique du produit pendant quatre à cinq jours consécutifs, ce qui signifie que dans l'année, les patients n'ont été traités par 'Cladribine Comprimés' que pendant huit à vingt jours. Au cours de la seconde année, deux cycles de traitement ont été administrés à tous les patients. Le critère principal d'évaluation de l'étude CLARITY était le taux de rechute, telle que définie dans le protocole, à 96 semaines. Le pourcentage de patients n'ayant pas rechuté, la progression du handicap et les résultats de l'IRm à 96 semaines étaient des critères secondaires. Sur les 1326 patients randomisés, 90% de ceux traités par 'Cladribine Comprimés' (92% des patients traités à la posologie la plus faible et 89% des patients traités à la posologie la plus élevée) et 87% des patients du groupe placebo ont terminé l'étude.

A propos de 'Cladribine comprimés'

La formulation orale exclusive de la cladribine développée par Merck Serono ('Cladribine comprimés') est actuellement en Phase III de développement clinique pour le traitement des patients atteints de sclérose en plaques de type récurrente/rémittente. La cladribine est une molécule de synthèse qui agirait sur le comportement et la prolifération de certaines cellules sanguines de la lignée blanche, en particulier les lymphocytes, qui seraient impliqués dans le processus pathologique de la sclérose en plaques.

Le programme de développement clinique de 'Cladribine comprimés' comprend:

- La phase d'extension de l'étude CLARITY (CLAdRIbine Tablets Treating MS OrallY): une extension versus placebo d'une durée de deux ans, pour obtenir des données d'efficacité et de tolérance à long terme avec 'Cladribine comprimés' en administration prolongée, jusqu'à quatre ans.

- L'étude ORACLE MS (ORAl CLadribine in Early MS): un essai de Phase III contrôlé versus placebo d'une durée de deux ans conçu pour évaluer l'efficacité et le profil de tolérance de 'Cladribine comprimés' en monothérapie chez les patients à risque de développer une sclérose en plaques (patients ayant présenté un premier événement clinique évoquant une sclérose en plaques). Cette étude a été annoncée en septembre 2008.

- L'étude ONWARD (Oral Cladribine Added ON To Rebif New Formulation in Patients With Active Relapsing Disease): un essai de Phase II contrôlé versus placebo conçu principalement pour évaluer le profil de tolérance de 'Cladribine comprimés' administré en traitement de complément à des patients atteints d'une forme récidivante de sclérose en plaques et ayant présenté des signes de rechute sous traitement par interféron-bêta. Cette étude a été annoncée en janvier 2007.

Un traitement de la sclérose en plaques administrable par voie orale correspondant à un besoin médical, le statut de Fast Track Product a été accordé à 'Cladribine comprimés' par la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité de santé américaine.

A propos de Merck Serono et de la sclérose en plaques

Merck Serono est un acteur majeur dans le domaine de la sclérose en plaques avec Rebif(R) (interféron beta-1a), médicament pouvant modifier l'évolution de la maladie, indiqué dans le traitement des formes récidivantes de sclérose en plaques et enregistré dans plus de 80 pays. Des informations détaillées relatives à la prescription de ce médicament peuvent être obtenues en contactant Merck Serono ou sur le site internet de la société. Merck Serono développe actuellement d'autres approches thérapeutiques dont la forme orale de la cladribine ('Cladribine comprimés'), actuellement en Phase III de développement clinique et susceptible de devenir le premier traitement de la sclérose en plaques administrable par voie orale, ainsi que plusieurs autres produits à un stade plus précoce de développement. Merck Serono s'affirme également comme un leader dans le domaine de la compréhension du rôle de la génétique dans la sclérose en plaques.

A propos de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques est un état inflammatoire chronique du système nerveux. C'est la maladie neurologique d'origine non-traumatique la plus fréquente chez l'adulte jeune. Il est estimé que plus de 2 millions de personnes seraient affectées par la maladie dans le monde. Les symptômes de la sclérose en plaques sont variables, les plus fréquents étant une vision trouble, une insensibilité ou des fourmillements des membres, ainsi que des troubles de la force musculaire et de la coordination. Les formes récidivantes de la sclérose en plaques sont les plus fréquentes.

A propos de Merck Serono

Merck Serono est la division spécialisée dans les médicaments de prescription innovants de Merck KGaA, un groupe pharmaceutique et chimique mondial. Merck Serono, dont le siège est basé à Genève (Suisse), recherche, développe, produit et commercialise des médicaments innovants visant à aider des patients dont les besoins médicaux sont insatisfaits. Merck Serono dispose d'une expertise à la fois pour les médicaments obtenus par synthèse chimique et pour ceux issus de la biotechnologie. En Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), les activités de Merck Serono sont menées sous la dénomination EMD Serono.

Merck Serono met à la disposition des patients des médicaments phares dans les domaines de l'oncologie (Erbitux(R)), de la sclérose en plaques (Rebif(R)), de l'infertilité (Gonal-f(R)), ainsi que des troubles endocriniens et cardio-métaboliques (Glucophage(R), Concor(R), Euthyrox(R), Saizen(R), Serostim(R)).

Avec un budget annuel de près de 1 milliard d'euros en Recherche & Développement, Merck Serono a pour objectif de poursuivre la croissance de ses activités dans des domaines thérapeutiques spécialisés, dont les maladies neurodégénératives, l'oncologie, la fertilité et l'endocrinologie, ainsi que dans de nouveaux domaines thérapeutiques tels que les maladies auto-immunes et inflammatoires.

A propos de Merck

Merck est un groupe pharmaceutique et chimique mondial, dont les ventes se sont élevées 7,6 milliards d'euros en 2008. Fort d'une histoire qui a commencé en 1668, Merck construit son avenir grâce à ses 32 700 employés répartis dans 60 pays. L'une des clés de sa réussite tient au sens de l'innovation de ses employés. Les activités de Merck sont chapeautées par la société Merck KGaA, dont le capital est détenu à hauteur d'environ 70% par la famille Merck et à hauteur d'environ 30% par des actionnaires extérieurs. L'ancienne filiale américaine Merck & Co. est totalement autonome depuis 1917, et n'a depuis plus aucun lien avec le groupe Merck.

Plus d'informations sur http://www.merckserono.net et http://www.merck.de


source: http://oracle.ulitzer.com


03/05/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres