Identification d’un nouveau gène dans la sclérose en plaques



Identification d’un nouveau gène dans la sclérose en plaques

des lignes abstraites semblables au réseau nerveux

Docteur Reine Noël

La sclérose en plaque (S.E.P.) est une maladie neurologique auto-immune (anticorps dirigés contre des substances ou des tissus qui sont normalement présents dans l’organisme) du système nerveux central (moelle épinière, cerveau). Son développement met en jeu plusieurs gènes.

La S.E.P. se traduit par une « démyélinisation » des fibres nerveuses (les nerfs sont entourés d’une gaine de myéline qui sert à isoler et protéger les fibres mais également à conduire l’influx nerveux). Quand cette gaine est endommagée par les auto-anticorps dirigés contre elle, il y a une mauvaise conduction de l’influx nerveux, responsable des symptômes de la maladie comme les troubles moteurs, les troubles de la sensibilité, les troubles oculaires,…

Une équipe de chercheurs français vient d’identifier un nouveau gène de prédisposition à la S.E.P.. Initialement isolé chez l’animal, une étude ayant inclus plus de 12 000 patients a permis son identification chez l’homme. Ce gène a un rôle majeur dans le développement et l’activation des lymphocytes T (globules blancs normalement impliqués dans la défense immunitaire de l’organisme contre les infections). Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques dans la S.E.P. mais également dans d’autres maladies impliquant le système immunitaire.


source:    http://fondation-groupama.com/


24/03/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres