Diplopie

Diplopie

 

Définition

La diplopie est la perception de deux images pour un seul objet.

Le mécanisme à l'origine de la survenue des diplopies fait intervenir différents mécanismes sur différentes zones anatomiques de l'organisme : Une atteinte nucléaire (des noyaux gris). Les noyaux gris sont des regroupements de substance grise situés à l'intérieur de l'encéphale (cerveau, les noyaux gris de la base) , du cervelet et du tronc cérébral (zone du système nerveux situé entre la moelle épinière et le cerveau). Une paralysie des muscles permettant les mouvements du globe oculaire Une atteinte de la jonction entre le système nerveux et le système musculaire comme par exemple une myasthénie. Une atteinte musculaire proprement dit comme c'est le cas au cours des myopathies (maladies des muscles).

 

Causes

Le traumatisme de l'orbite s'accompagne quelquefois des diplopies dues soit à une atteinte musculaire soit à une atteinte nerveuse directe comme par exemple une plaie. Une fracture de cette zone est susceptible également d'entraîner une atteinte du muscle droit inférieur (par incarcération). Un traumatisme du tronc cérébral Une élévation de la tension à l'intérieur du crâne (hypertension intracrânienne) Une hémorragie des méninges Un hématome situé à l'extérieur de la dure-mère (une des trois méninges de recouvrement et de protection du système nerveux central) Une fracture du rocher (paralysie de la quatrième paire crânienne associée à une paralysie de la septième paire crânienne). Le rocher est une pièce osseuse formant la partie interne de l'os temporal (os situé pair situés sur le côté du crâne) Une paralysie des nerf oculomoteurs Les paires crâniennes sont les nerfs rattachés à l'encéphale. Le mot encéphale est issu de en, dedans et de képhalê qui signifie tête. Il s'agit de la partie du système nerveux contenu dans la boîte crânienne et comprenant le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral (segment supérieur de la moelle épinière). Cet organe assure le contrôle de l'ensemble de l'organisme. Il y a douze paires de nerfs crâniens (un de chaque côté). Ils sont numérotés de I à XII : · I : nerf olfactif (de l'odorat) · II : nerf optique (de la vue) · III, IV, VI : nerfs moteurs des yeux (contrôlant les mouvements des yeux) · V : nerf trijumeau (permettant le contrôle des mouvements de la mâchoire : mastication et sensibilité du visage) · VII : nerf facial (permettant le contrôle des mouvements des muscles du visage et la sécrétion de la salive et des larmes, la sensibilité de l'oreille et celle d'une partie de la langue) · VIII : nerf auditif (ouïe et équilibre) · IX : nerf glossopharyngien (contrôle des mouvements du pharynx, de sa sensibilité, d'une autre partie de la langue, de la sécrétion de salive) · X : nerf pneumogastrique appelé également nerf vague (contrôle les mouvements du voile du palais, du cœur et des vaisseaux, du larynx, des poumons, du tube digestif) · XI : nerf spinal (contrôle des mouvements des muscles du cou et de l'épaule) · XII : nerf grand hypoglosse (contrôle les mouvements de la langue en général) Une paralysie de la troisième paire crânienne est quelquefois le résultat d'une fissuration d'un anévrisme de la carotide dans son passage à la base du cerveau et une atteinte vasculaire du tronc cérébral sont également à l'origine de survenue de diplopie. Une tumeur de l'orbite entraîne quelquefois une exophtalmie (sortie du globe oculaire de son logement). Ce type de tumeur peut également être responsable de diplopie soit directement, soit par l'intermédiaire d'une élévation de la tension à l'intérieur du crâne (hypertension intracrânienne). Le plus souvent cela et le résultat d'une paralysie de la sixième paire crânienne. Dans ce cas le fond d'œil met en évidence un œdème papillaire et le patient présente des maux de tête associés à des nausées et des vomissements en jets. Les autres causes de diplopie sont : Les causes neurologiques (sclérose en plaques, polyradiculonévrite de Guillain-Barré, sclérose latérale amyotrophique, migraine ophtalmoplégique, syndrome de Tolosa-Hunt. Les méningites, les abcès cérébraux les cellulites orbitaires (inflammation des tissus situés autour des orbites), le tétanos et le botulisme peuvent entraîner une diplopie. Certains patients présentant des troubles hormonaux à type d'hyperthyroïdie (excès de sécrétion d'hormones thyroïdiennes dans le sang) dans le cadre de la maladie de Basedow, ont une diplopie. Une intoxication par le plomb, l'oxyde de carbone, certains médicaments (barbituriques), une maladie sanguine, la sarcoïdose ou le lupus érythémateux disséminé ainsi que la périartérite sont des affections susceptibles d'entraîner une diplopie. Il en est de même d'une carence en vitamines. Certaines maladies rares telles que les cytopathies mitochondriales sont quelquefois la cause de diplopie.

 

 

 

Source vulgaris-médical

 

http://www.vulgaris-medical.com



04/09/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres