Dépistage précoce des symptômes et traitement rapide de la sclérose en plaques

A l'attention des directeurs de l'information et de la chronique médecine:

Avis aux médias - Dépistage précoce des symptômes et traitement rapide de la sclérose en plaques (SEP) - Les avantages qu'en retirent les patients

    MONTREAL, le 26 nov. /CNW/ - Le Canada possède un des taux de sclérose en
plaques (SEP) les plus élevés au monde. Chez les patients présentant les
premiers signes de la SEP, le diagnostic et le traitement précoces revêtent
une importance cruciale pour la prise en charge et l'évolution de cette
maladie.
Les médias québécois sont invités à rencontrer le Dr Mark Freedman, un
neurologue canadien émérite, dans le cadre d'un déjeuner où il présentera les
résultats encourageants de l'étude BENEFIT, menée sur cinq ans. Les résultats
de cette étude ont révélé qu'après le premier épisode ou la première poussée
de SEP, le traitement précoce par BETASERON(R) a réduit le risque de
progression vers une SEP sur une période de cinq ans, comparativement au
traitement différé.
L'amélioration et le maintien de la qualité de vie constituent un facteur
essentiel pour bon nombre des personnes qui présentent les premiers signes de
la SEP. Les résultats de l'étude BENEFIT menée sur cinq ans démontrent qu'un
traitement précoce a sur les fonctions cognitives un effet positif qui
s'accentue au fil du temps.
"Les modifications de la fonction cognitive de même que la fatigue ont
des conséquences importantes sur la qualité de vie d'un patient et peuvent
justifier une retraite prématurée. Les patients traités rapidement par
BETASERON(R) ont obtenu de meilleurs résultats aux tests de la fonction
cognitive par rapport à ceux qui ont reçu le traitement différé, ce qui est
une bonne nouvelle pour les personnes atteintes de SEP" a déclaré le Dr
Freedman.
"La Société canadienne de la sclérose en plaques accueille favorablement
l'arrivée sur le marché de médicaments sûrs et efficaces, ainsi que la
présentation de données de suivi pertinentes issues d'essais cliniques. Les
résultats de cette étude sont intéressants et pertinents, particulièrement
pour les personnes qui présentent une première poussée de sclérose en plaques.
Ils viennent surtout s'ajouter au vaste corpus de données probantes suggérant
qu'une intervention précoce pourrait exercer une influence favorable sur
l'évolution de la maladie."
Dr Freedman et Dre Julie Prévost, chef du département de neurologie des
Laurentides et de la Clinique de sclérose en plaques des Laurentides sont
disponibles pour des entrevues.

<<
Date : le jeudi 27 novembre 2008

Heure : de midi à 14 heures

Lieu : Hôtel le Centre Sheraton Montréal, 1201, boul. Réné-Lévesque
Ouest, Salon 3
>>


Renseignements: Pour coordonner une entrevue (en personne ou par
téléphone) ou pour tout renseignement, veuillez communiquer avec André
Beaulieu communication, (514) 393-3444, abcommunication@vdn.ca



   source  http://www.newswire.ca



27/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres