Comment aider un handicapé sans le gonfler et sans l'humilier? par handi

Et quand je dis gonfler, je ne parle pas de ses pneus, hein!?
Petit mode d'emploi non exhaustif à l'attention des "aideurs" maladroits. (ou pervers)

COMMENT PRESERVER NOTRE DIGNITE:

- ne pas imposer, mais proposer une aide verbalement avant de faire quelque geste que ce soit
- ne pas proposer votre aide si on n'en a de toute évidence pas besoin: nos muscles et nos articulations ont besoin de travailler. Si vous les privez de cet exercice régulier nécessaire, vous flinguez notre autonomie
- ne pas attraper une personne en cannes par derrière, par le bras, sans crier gare, vous risquez de l'effrayer et de la faire tomber
- idem avec les fauteuils: ne jamais pousser un fauteuil qu'un handi est en train de pousser avec ses mains: vous risquez de lui coincer/arracher des doigts qui se prendront dans la roue à cause de votre "zèle". De plus, si le fauteuil a des pneus pleins et si vous n'avez pas l'habitude de pousser cet objet,
titi_grrr.jpg vous risquez de nous faire chuter en avant au moindre obstacle (creux, caillou, bosse...)
- demander si vous pouvez aider, et comment
- faire ce qu'on vous dit (on connaît notre handicap mieux que quiconque) même si cela vous surprend. Nous ne sommes pas idiots

- ne nous sautez pas dessus sous prétexte que nous avançons avec lenteur. C'est notre rythme, il est plus sain que votre stress! Respect!
- ne vous entêtez pas à vouloir nous faire traverser sous prétexte que nous sommes immobiles sur un trottoir! Parfois nous prenons l'air, nous reposons, attendons quelqu'un etc... Sans intention aucune de rallier le trottoir d'en face!
- laissez-nous faire les gestes dont nous sommes capables, ça nous valorise, même si nous sommes lents. La lenteur n'est pas une tare, c'est un art de vivre! Que vous avez perdu... (ouh c'que c'est bôôô!)

- ne vous congratulez pas devant nous pour votre coup de main. C'est relou. Ca nous diminue. Si vous êtes en manque de gens à aider, engagez-vous dans l'aide humanitaire, faites du bénévolat... Get yourself a life! Louez des amis, un chien...

- votre regard: s'il est empli de pitié et de commisération, arrangez-vous pour qu'il ne croise JAMAIS celui d'un handi. C'est du poison pour nous. Ca tue notre âme.
- ne tendez pas la main pour une pièce, ou alors prévenez que votre aide est payante, hein! (si vous n'êtes pas capable d'aider gratuitement, faut revoir votre mentalité, y a du boulot)

- ne vous vexez pas si nous déclinons votre offre. Ce n'est pas par fierté, mais cela signifie que nous préférons faire le geste seul, et c'est notre droit. Le fait que nous soyons handis ne fait pas de nous vos "choses", ou des "poupées" manipulables à volonté! Nous ne sommes pas vos défouloirs.
- quelquefois, vous arriverez à point, et nous serons heureux et soulagés de votre aide. N'en profitez pas pour nous raconter vos pépins de santé, vos OP en détails ou ceux de votre oncle Ernest ou de la tante Alberte. (on s'en bat les flancs... nan j'déconne... Quoique!)

- si nous sommes accompagnés, adressez-vous quand même à NOUS si l'aide NOUS concerne!!! Ce n'est pas parce que nous sommes en fauteuil, ou avons peut-être du mal à parler, à maintenir notre tête, à contrôler et coordonner nos gestes, que nous sommes moins intelligent que vous! Nous le sommes peut-être bien plus. chien_mauvaise_humeur.jpg Mais notre "carapace trompeuse" cache nos vraies capacités. Voyez Stephen Hawking (article en préparation), incapable du moindre geste seul, sanglé dans son fauteuil électrique, qui ne peut s'exprimer que par ordi et voix de synthèse, et il enseigne à l'Université et est un des grands génies de notre temps. Si vous le croisiez au coin de la rue, vous auriez pitié, ou l'éviteriez. Vous auriez tort. Il est génial, plein d'humour, et son QI sans doute hors de votre portée!

* à ceux qui, au contraire, font mine de ne pas nous voir, et qui fuient à toute vitesse, des fois qu'on leur demanderait de l'aide: n'oubliez pas que vous pouvez vous retrouver dans notre état en une seconde (accident...). Regardez-nous discrètement, voyez si on a besoin d'aide. Si non, passez votre chemin.
* à ceux qui ont appris, à mon contact, ce respect de la personne en situation de handicap, je dis "Bravo" et "Merci"! Je vous aime!
©HANDI@DY

***D'avance MERCI pour votre esprit citoyen! Si vous êtes handicapé, n'hésitez pas à me piquer ce texte pour le bloguer. Laissez mon pseudo copyrighté et prévenez-moi en commentaire, c'est tout.

*Première publication le 3 juillet 2007*

source :   http://journalextimerecherchespoir.over-blog.com


03/07/2009
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres