Attention danger et mise en garde.

Thérapie cellulaire : des indications très limitées

Par Anne Jeanblanc

Des spécialistes mettent en garde les patients contre les cliniques qui proposent des traitements à base de cellules souches dans des indications qui ne sont pas validées. Non seulement les personnes ainsi "soignées" dépensent beaucoup d'argent inutilement, mais en plus elles prennent des risques pour leur santé. C'est dans le dernier numéro de la revue Cell Stem Cell que l'on trouve leurs articles sur les médecins et les cliniques qui font la promotion de ces traitements.

Tout d'abord, dans leurs recommandations, les experts de l'International Society for Stem Cell Research (l'ISSCR, dont Marina Cavazzana-Calvo, éminente spécialiste de l'hôpital Necker à Paris) rappellent que "les thérapies à base de cellules souches sont un traitement standard pour quelques maladies", comme les leucémies, les graves brûlures ou les maladies de la cornée. Des affections ou lésions encore peu nombreuses car il faut des années de recherche avant de mettre au point de telles thérapies. L'ISSCR estime qu'"administrer des cellules souches [dans des indications] non prouvées, hors d'essais cliniques réglementés, fait courir un risque aux patients et compromet le progrès légitime de la recherche translationnelle sur les cellules souches".

Cette mise au point est accompagnée d'un article pour la rédaction duquel des chercheurs de l'université d'Alberta à Edmonton ont recherché les cliniques faisant la promotion de traitements à base de cellules souches sur Internet. Ils ont trouvé 19 sites, pour des établissements de différents pays (notamment l'Ukraine, la Thaïlande, le Mexique et la Suisse). Tous proposent des traitements par cellules souches pour diverses maladies : Parkinson, Alzheimer, sclérose latérale amyotrophique, sclérose en plaques, maladie coronaire, autisme, myopathie... voire pour améliorer sa santé ou sa peau. Cette variété d'effets positifs, inconnus des spécialistes sérieux, devrait rendre les patients prudents.



  source : http://www.lepoint.fr


03/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres