7 millions d’euros de subventions dopent les programmes


Trophos
Etablissement relié à cette actualité: 
TROPHOS

7 millions d’euros de subventions dopent les programmes de cholesterol-oxymes de Trophos pour la SLA, la sclérose en plaques, et autres maladies neurodégénératives
La Communauté Européenne attribue une subvention de 6 millions d’euros (8M USD) au consortium piloté par Trophos
L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) attribue une subvention de 800 000 euros (1M USD) au projet MS-Repair de Trophos
Marseille, 18 Décembre 2008 - Trophos, SA, une société biopharmaceutique française au stade du développement clinique qui développe des thérapeutiques innovantes pour de réels besoins médicaux, a aujourd’hui annoncé que près de 7 millions d’euros de subventions lui ont été attribuées pour deux projets associés à ses molécules de la classe cholesterol-oximes.

MitoTarget : La Commission Européenne a attribué 6 millions d’euros de subventions pour soutenir un projet collaboratif de 3 ans nommé « MitoTarget », qui va être exécuté par un consortium mené par Trophos. MitoTarget fait parti du 7ème programme-cadre de la Commission Européenne pour des Actions de Recherche, Développements Technologiques et de Démonstration, et permettra d’étudier l’efficacité et la sécurité thérapeutique du composé de Trophos, le TRO19622, dans une étude clinique chez les patients atteint de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) et d’acquérir une plus grande compréhension du rôle du dysfonctionnement de la mitochondrie et du potentiel thérapeutique de cette nouvelle classe de composés de Trophos dans les maladies neurodégénératives.

MS-Repair : La seconde subvention de 800 000 euros viendra de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) afin d’étudier le potentiel de ses molécules dans des modèles in vivo de sclérose en plaques. Cette subvention financera un projet collaboratif de deux années nommé « MS-Repair », qui cherchera à établir la preuve de principe pré-clinique des composés de Trophos dans des modèles de sclérose en plaques.

Trophos attend que ces deux projets apportent la preuve d’efficacité pré-clinique et l’intérêt thérapeutique et commercial de cette nouvelle classe de molécules ciblant le dysfonctionnement de la mitochondrie dans des neurones ou leurs cellules avoisinantes.

« Nous sommes enchantés que l’octroi de ces deux subventions apporte un vote de confiance pour Trophos et ses programmes de neuroprotection, » a déclaré Damian Marron, Président du Directoire de Trophos. « La Commission Européenne, après une évaluation approfondie, a choisi de soutenir le projet MitoTarget. Trophos est très heureux de collaborer avec un panel de partenaires académiques et d’investigateurs cliniques de premier plan, dans la recherche d’une meilleure compréhension du potentiel de cette nouvelle classe de candidats médicaments, en particulier grâce à la conduite d’un essai clinique de grande envergure qui sera mené avec la molécule phare de Trophos, le TRO19622. »

« Des études cliniques récemment publiées soutiennent le raisonnement thérapeutique de médicaments ciblés sur la mitochondrie en neurologie (maladie d’Alzheimer) et en cardiologie (lésion d’ischémie-reperfusion), et Trophos est exceptionnellement bien positionnée pour explorer cette thérapeutique reconnue et le potentiel commercial de ce domaine émergent, afin de créer de la valeur pour ces patients, pour la communauté médicale et nos investisseurs » a ajouté Damian Marron.

Au sujet de MitoTarget

Trophos mène un consortium de 5 laboratoires de recherche universitaires et 14 investigateurs cliniques dans 16 institutions en Europe. Les principaux objectifs de MitoTarget sont i) de démontrer l’efficacité et la sécurité thérapeutique du TRO19622, un nouveau modulateur du pore de la mitochondrie, chez les patients atteints de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), ii) d’acquérir une plus grande compréhension du rôle du dysfonctionnement de la mitochondrie dans les maladies neurodégénératives et du potentiel thérapeutique d'une nouvelle classe de composés dérivés des cholesterol-oximes ciblant la mitochondrie afin de traiter d’autres pathologies telles que la maladie d’Alzheimer.

L’étude clinique de Phase II/III dans la SLA sera pilotée par Trophos et exécutée par un consortium d’éminents investigateurs cliniques européens, ayant tous une expérience étendue de direction et de collaboration dans de grands essais cliniques européens sur la SLA. L’essai évaluera la tolérance et l’efficacité avec un critère principal portant sur l’amélioration de la survie à 18 mois. Trophos a obtenu de la US Food and Drug Administration, la désignation de Médicament Orphelin pour le TRO19622 dans la SLA, et de l’EMEA la désignation de «Produit médical orphelin» pour la SLA et l’ASI. Le protocole de l’essai a aussi fait l’objet d’une procédure de demande d’avis auprès de l’EMEA (« Protocol Advice »).

L’objectif principal de MitoTarget, en recherche sera de permettre une meilleure compréhension de l’implication de la dysfonction mitochondriale (stress oxydatif, apoptose) dans les maladies neurodégénératives et le vieillissement. Par l’utilisation de modèles pré-cliniques, les partenaires rechercheront la capacité d’une nouvelle classe de molécules de cholesterol-oximes, découverte par Trophos, à corriger les dysfonctionnements mitochondriaux, et à favoriser la survie des neurones et la croissance axonale.

Au sujet de MS-Repair

MS-Repair est un projet de recherche collaboratif coordonné par Trophos et supporté par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), qui explorera le potentiel des molécules de Trophos, y compris TRO19622, afin de fournir des avancées significatives sur des modèles pré-cliniques de démyelination dans la sclérose en plaques. La preuve positive d’efficacité dans ces modèles apportera la preuve du principe nécessaire pour motiver de nouveaux développements cliniques de ces molécules dans le traitement de la sclérose en plaques.

Au sujet de TRO19622

TRO19622, modulateur du pore de la mitochondrie, est représentative des molécules cholesterol-oximes de Trophos, qui ont été identifiées sur la plateforme de criblage sur neurones primaires développée par Trophos. Les études pré-cliniques ont montré que ces molécules favorisent la fonction et la survie des neurones et d’autres modèles cellulaires placés en condition de stress pathologique (Bordet et al., JPET 322:709-720, 2007), par leurs interactions sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP).

TRO19622 a terminé avec succès ses études cliniques de Phase I sur des volontaires sains et de phase Ib sur des patients atteints de la SLA de l’AS. Ces essais cliniques ont démontré que le produit était bien toléré, avait un excellent profil de sécurité d’emploi, et qu’une administration d’une dose orale journalière remplissait les conditions du niveau d’exposition requis pour l’efficacité dans des modèles pré-cliniques. Les études d’interaction de médicament avec le Riluzole, seul traitement existant dans la SLA, n’ont montré aucun impact ni interaction du TRO19622 sur la pharmacocinétique du Riluzole.

Au sujet de la sclérose latérale amyotrophique (SLA)

SLA, plus communément connue aux Etats-Unis comme maladie de Lou Gehrig, maladie neurologique progressive et fatale, et qui selon les évaluations, affectera plus de 100 000 personnes dans le monde entier. Il n’y a aucun remède pour la SLA. Le seul médicament approuvé pour la SLA est le Riluzole (Sanofi-Aventis), qui a démontré apporter un bénéfice de survie de 2 à 3 mois chez les patients atteints de la SLA.
Pour plus d’informations sur la SLA, consulter le site http://www.alsa.org/.

Au sujet de la sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune qui affecte la transmission des messages du système nerveux central au reste du corps. La sclérose en plaques a une prévalence de 2 à 150 pour 100 000 personnes, est plus commune chez les femmes et se manifeste habituellement chez de jeunes adultes âgés de 20 à 40 ans. Les malades souffrent d’épisodes inflammatoires récurrents et d’une destruction de la gaine de myéline qui entoure et protège les nerfs, aboutissant à une démyélinisation progressive. Il n’y a aucun remède pour la sclérose en plaques, les seuls traitements approuvés pour la maladie agissent modestement sur la diminution du nombre des crises, ralentissent la progression de la maladie ; et ont divers effets secondaires.
Pour plus d’information sur la sclérose en plaques voir le site http://www.ninds.nih.gov/disorders/multiple_sclerosis/multiple_sclerosis...

Trophos : http://www.trophos.com

Trophos est une société pharmaceutique au stade clinique, qui développe des thérapeutiques innovantes dans des indications pour lesquelles il n’existe pas de traitements efficaces, tel qu’en neurologie et cardiologie. La société détient une plateforme originale de composés chimiques brevetés d’oximes du cholestérol générant des candidats médicaments, dont le principal, TRO19622, est en essais cliniques de Phase II. Les molécules, modulateurs du pore de la mitochondrie, de Trophos augmentent la fonction et la survie des cellules agressées, par la modulation de la dysfonction mitochondriale, qui interagit sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP). Des études cliniques récemment publiées soutiennent le raisonnement thérapeutique de médicaments ciblés sur la mitochondrie en neurologie (maladie d’Alzheimer) et en cardiologie (lésion d’ischémie-reperfusion). Trophos est exceptionnellement bien positionnée pour exploiter cette approche thérapeutique reconnue grâce à sa plateforme de molécules brevetées ciblant la mitochondrie.

Lucie NGUYEN
ANDREW LLOYD & ASSOCIATES

source :  http://www.lefermenteurabioreaction.com




21/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 102 autres membres